Dépistage du Coronavirus : qui, où et comment ?

Le dépistage du coronavirus consiste à effectuer des tests sous prescription d’une ordonnance médicale. L’Etat a pris une décision de préserver le dépistage seulement des personnes fragile, présentant des symptômes. Des lieux sont réservés pour exercer les tests. Qui doit donc passer les tests de dépistage ? Où sont-ils réalisés ? Comment s’effectuent les tests de dépistage ?

Qui doit passer les tests de dépistage ?

Le dépistage du coronavirus, c’est faire des tests virologiques RT-PCR. Ces derniers sont réservés à toutes les personnes risquées par la maladie ou présentant des symptômes. L’Etat a mis en place différents moyens pour pouvoir identifier les cas contacts et les invites à effectuer des dépistages. Si une personne présente des symptômes du coronavirus comme une fièvre persistante, une perte du goût et de l’odorat, une toux ou une gêne au niveau de la respiration, il faut voir un médecin pour pouvoir prescrire un test de dépistage du coronavirus et vous dirigez vers un laboratoire. Il existe aussi d’autres types de tests pour favoriser l’augmentation de la capacité de dépistage du coronavirus. Les tests sérologiques font partie de ces tests. Ces tests consistent à identifier l’existence d’un anticorps compatible au coronavirus chez la personne.

Où est-ce que les tests doivent être réalisés ?

Normalement, les dépistages du coronavirus sont effectués dans les hôpitaux pour les personnes présentant des symptômes graves. Il existe aussi des tests qui sont effectués dans un drive, à domicile par des personnels sanitaires mobiles ou bien dans des laboratoires. Mais peu importe les lieux de dépistage, les tests sont entre les mains de l’Assurance maladie. Pour plus d’information, il existe aussi un site web qui aide les gens à trouver la liste des lieux de dépistage coronavirus dans toutes les régions. Il suffit dans ce cas de prendre rendez-vous par appel téléphonique ou par mail.

Comment s’effectue le test ?

Le test se fait par prélèvement naso-pharyngé par écouvillon dont on fait entrer une tige de coton dans le nez. L’échantillon est analysé dans un laboratoire dont les résultats de l’existence du virus sont obtenus après quelques heures. Il y a aussi les tests sérologiques qui s’effectue par une prise de sang pour détecter la présence d’anticorps au virus, mais non pas la présence de virus.

En général, les résultats sont disponibles après 24 h. Ces résultats sont envoyés par un message téléphonique ou par courrier électronique. Si le résultat est positif, le laboratoire doit donner les consignes concernant les démarches à suivre.

Comment accompagner son adolescente à sa première consultation gynécoogique ?
Intolérance au gluten : comment se faire dépister ?